Comment repeindre son plafond ?

Le plafond joue le rôle d’un cinquième mur qui a un impact majeur sur la réussite de la décoration intérieure. Et sa mise en valeur commence par le choix d’une peinture adaptée. Mais pour ceux qui n’ont jamais tenté l’expérience, comment faire pour repeindre un plafond ?

Un diagnostic de l’état actuel du plafond

Même si la tâche semble compliquée, il faut bien procéder à un diagnostic du plafond. Suivant les résultats obtenus, les actions diffèrent un peu : pour un nouveau plafond enduit d’une sous-couche, un dépoussiérage sera conseillé, mais pour un plafond qui a déjà été peint, il faut arriver à déterminer la nature de la peinture utilisée (peinture à l’huile ou à l’eau).

Un support bien préparé

Pour un plafond peint avec une peinture à l’eau, le nettoyage consiste à enlever les saletés avec de l’eau et du savon et appliquer une sous-couche. Pour une peinture à l’huile, il faut d’abord poncer le plafond avant de remettre une sous-couche pour que la nouvelle peinture colle bien. Durant l’inspection, si vous détectez des fissures, profitez-en pour les boucher avec de l’enduit ou des bandes à joints de réparation.

 

Une peinture adaptée au plafond

La peinture à l’eau est la plus conseillée pour le plafond. Quant au résultat, préférez les peintures mates ou satinées et choisissez toujours celles qui contiennent un agent antimoisissures. Si vous souhaitez une finition laquée, vous pouvez utiliser une laque à l’huile. Pour les bricoleurs du dimanche, il existe des gammes de peintures didactiques qui sont roses ou bleues à l’application, mais qui sont blanches au séchage. Cela aide à éviter les coins oubliés. Pour les plafonds avec des taches, vous pouvez vous tourner vers les peintures antitaches qui font office de barrière couvrante.

Repeindre le plafond, les étapes à suivre

Avant toute chose, vous devez couvrir les sols et les murs avec des bâches pour éviter de faire des dégâts avec les projections de peintures. Pour ce qui est du matériel nécessaire, vous aurez besoin d’un escabeau, d’une grille, d’un bac et d’un rouleau monocouche ou bicouche. À noter que la température de la pièce doit avoisiner les 20 degrés et la technique du croisé est conseillée pour faciliter la peinture du plafond.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*