Cheminée : retour sur les techniques d’usage

Parce que l’hiver est de plus en plus rude, les cheminées s’adaptent et deviennent plus performantes tout en respectant les normes écologiques. Pour vous permettre de mieux en profiter, voici un rappel de tout ce qu’il faut savoir sur ces appareils de chauffage.

Une pièce bien aérée pour éviter les risques d’intoxications

D’après l’arrêté du 23 février 2009 relatif à la prévention des intoxications par le monoxyde de carbone dans les logements, une cheminée doit être installée dans une pièce dotée d’une alimentation en air frais. En procédant ainsi, vous évitez le déficit d’air de combustion et le refoulement des gaz dans la pièce. Dans le cas d’une maison BBC (Bâtiment basse consommation), il faut installer une prise d’air propre pour la cheminée afin de prévenir un défaut d’étanchéité d’air qui entraine souvent une hausse de la consommation énergétique et un souci au niveau du système de ventilation. Pour les projets de rénovation, si l’arrivée d’air directe ne peut pas être installée, il faut demander conseil à des professionnels qui sauront trouver la meilleure solution.

Bien choisir son bois de chauffage

Pour un chauffage écologique, le bois certifié NF est le seul qui soit garanti, mais il coûte beaucoup trop cher. Pour une utilisation performante, il faut donc opter pour du bois bien sec et privilégier les feuillus durs (chêne, noyer, hêtre, charme, etc.) qui vont rester allumés plus longtemps que les résineux et les feuillus tendres de type saule ou peuplier à combustion rapide. Et pour réduire la facture du bois, il est important de toujours regrouper les commandes entre voisins et limiter ainsi le coût du transport.

Sans titre-3

Un conduit tubé

Avec les cheminées traditionnelles, il faut un conduit tubé qui pourra supporter la température hautement élevée des gaz émanant du feu. Et dans le cas où le conduit présente des fissures ou des problèmes d’étanchéité, il est toujours possible de faire un chemisage avec un enduit spécial, mais cette intervention est souvent plus coûteuse.

L’éthanol, une solution écologique

Pour en finir avec tous ces problèmes d’évacuation, les fabricants ont créé les cheminées à l’éthanol, des versions plus modernes et moins polluantes. En effet, cette nouvelle génération de cheminée fonctionne à base d’un combustible vert, l’alcool de sucre qui ne produit ni fumée, ni suie, ni cendre lors de sa combustion et qui élimine donc le problème de goudronnage (encrassement du conduit). Pour un feu à régime moyen, deux litres d’éthanol permettent de se chauffer en 6 heures et le taux de CO2 émis équivaut à celui de 2 bougies en combustion. Je vous conseille cette boutique pour acheter une cheminée.

Sans titre-4

Une cheminée esthétique

Que vous optiez pour une cheminée traditionnelle fonctionnant au bois de chauffage ou une version moderne utilisant l’éthanol, il est important de bien choisir l’appareil qui va servir de point central de la décoration intérieure du salon. Ainsi, vous avez le choix entre différents types d’habillage classique, design et moderne, et certaines marques permettent même un changement de la façade de la cheminée.

Le spectacle de la flamme

Pour augmenter l’effet visuel de la cheminée moderne, vous pouvez investir dans un appareil au format 16/9 qui rappelle les téléviseurs ou un foyer avec vitres sur la façade et les côtés. Plus intéressant encore, il y a des cheminées avec vue traversante sur le feu dont les vitres sont placées en avant et en arrière.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*